Les financements

Comment financer sa formation d’agent de sécurité : CQP APS, SSIAP…?

Nous n’avons pas toujours les moyens de nous « offrir » une formation. Mais selon notre situation, demandeur d’emploi, jeune adulte, salarié, il existe différents dispositifs qui peuvent nous permettre de bénéficier d’aide pour financer une formation professionnelle au métier de la sécurité.

Financement par le Conseil Régional

Le Programme Régional des Formations

Chaque Conseil Régional édite tous les trimestres un Programme Régional des Formations professionnelles financés pour les demandeurs d’emploi, sans condition d’âge.

Le Conseil régional peut prendre en charge tout ou partie du coût de votre formation. Une convention de formation est signée entre le Conseil régional et un organisme de formation.

Pour en savoir plus sur les formations prises en charge par la région, vous pouvez vous renseigner auprès de Pôle emploi,  du réseau Mission Locale /PAIO , sur le site Internet de votre Conseil régional ou contacter le service de formation continue de votre région.

Le Chèque Formation

Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi et les jeunes de moins de 25 ans sortis du système scolaire peuvent demander un Chèque Formation, délivré selon des conditions déterminées par chaque région.

C’est un autre mode de financement régional de la formation individuelle. Les modalités d’attribution et les montants du chèque formation varient selon les régions. Vous devez vous renseignez auprès de votre Conseil régional.

Zoom sur : les aides pour les jeunes de 18 à 25 ans

Le Chèque 2ème chance

Pour les jeunes de 16 à 25 ans révolus, sans qualification et sortis du système scolaire depuis plus d’un an, il existe le Chèque 2ème Chance. C’est une aide financière qui contribue à la prise en charge du coût d’une formation n’existant pas dans le cadre du Programme Régional de Formation dont on a parlé plus haut. Pour monter un dossier pour bénéficier de cette aide, il faut se rapprochez d’une Mission locale.

Le Fonds départemental d’aide aux jeunes

Si vous avez moins de 26 ans et que vous êtes en difficulté d’insertion sociale ou professionnelle, vous pourrez effectuer une demande de financement auprès du Conseil Général. Cette aide a pour but de soutenir l’accès à l’emploi ou à la formation (aide au transport, aide à la subsistance, aide au logement, aides à l’équipement, aides aux frais de formation et aux frais pédagogiques…). Pour en savoir plus et déposer un dossier de demande financement auprès du Conseil Général, il faut vous rapprochez de votre Mission Locale.

Votre formation pourra être prise en charge partiellement ou entièrement.

Financement par Pôle Emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé ou non, vous pouvez demander une formation dans le cadre de votre Plan d’Aide de Retour à l’Emploi (PARE) ou de votre Projet d’Action Personnalisé (PAP). Votre projet de formation doit être validé par un conseiller Pôle emploi.

Dispositifs spécifiques

Il existe d’autres dispositifs accessibles à des demandeurs d’emploi remplissant certaines conditions :

Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, il existe d’autres dispositifs de financement spécifiques. Il faut vous informer auprès de votre conseiller Pôle emploi.

Si vous êtes demandeur d’emploi non indemnisé, vous pouvez toutefois bénéficier d’aides pour accéder à la formation :

  • l’Action de formation préalable au recrutement
  • le Contrat d’accompagnement à l’emploi . Ce dispositif est également valable dans les DOM
  • le Contrat initiative emploi
  • le contrat de professionnalisation
  • le Congé individuel de formation CDD
  • le Congé individuel de formation Intérim
Financement dans le cadre d’une AFPR

L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) a pour objectif de combler l’écart entre vos compétences et les compétences attendues par l’entreprise qui va vous employer.

Ainsi, si une entreprise veut vous recruter et vous fait une promesse d’embauche « sous réserve de l’obtention d’un diplôme obligatoire de la banche », elle peut signer une convention AFPR avec Pôle Emploi. Si elle vous embauche ensuite en :

  • CDD de 6 mois minimum à 12 mois maximum,
  • contrat de professionnalisation à durée déterminée
  • contrat de travail temporaire, si les missions se déroulent pendant au moins 6 mois dans les 9 mois consécutifs à votre formation.

Elle pourra percevoir une aide maximale de :

  • 5€ net par heure de formation interne, dans la limite de 2 000 €
  • 8€ net par heure de formation externe, soit 3 200 € au maximum pour 400h de formation.

C’est le Pôle Emploi en charge de l’AFPR qui vous lie à l’employeur qui décide du versement de cette aide. Il dispose pour cela du bilan écrit de la convention et d’une copie de votre contrat de travail.

L’action de formation, validée par Pôle emploi, ne peut excéder 400 heures en entreprise et/ou en organisme de formation et peut se faire à temps plein ou temps partiel.

Pensez à négocier les conditions de votre recrutement en parlant de l’AFPR aux entreprises que vous visez.

L’aide individuelle à la formation

Enfin, Pôle emploi peut vous attribuer une aide individuelle à la formation pour contribuer au financement des frais pédagogiques d’une formation professionnelle nécessaire à la reprise d’un emploi ou à la création d’une entreprise. La demande d’aide doit être déposée au plus tard 15 jours avant le début de la formation. Pour en savoir plus, consultez le site de Pôle emploi.

Financer vous-même la formation

Dernier cas… c’est vous qui financez !
Si vous êtes inscrit chez Pôle Emploi et que votre demande de formation n’a pas été acceptée, vous pouvez tout de même suivre votre formation. Mais attention, vous ne serez plus considéré comme un demandeur d’emploi : les frais de formation seront à votre charge et vous risquez de perdre votre couverture sociale.